MISSION ET AXES DE TRAVAIL

La mission du Projet L.U.N.E 

Intervenir, soutenir et accueillir les femmes/trans/queer, travailleuses du sexe ou victimes d’exploitation sexuelle par le biais de l’action communautaire dans une approche d’intervention par les paires, en respect avec une philosophie d’empowerment, afin d’améliorer leur qualité de vie.

Les axes de travail

  1. L’hébergement

Le Projet L.U.N.E., c’est un projet expérimental d’hébergement, de type drop-in, qui a pignon sur rue depuis novembre 2014. Il vise à protéger les femmes et aussi à protéger la rue.

  • 5 lits d’urgence
  • Ouverture en soirée et de nuit, 22h à 8h, entre tous les soirs!
  • Accès réservé pour les femmes adultes
  • Présence d’une équipe d’intervenantes et d’intervenantes-paires-aidantes
  • Services d’hygiène de base et nourriture de dépannage (collations)

 

  1. Les voix de la ruELLES

Ce journal de la rue se veut un outil d’expression, de sensibilisation et de transmission de messages à caractère préventif. Il vise aussi à protéger les travailleuses du sexe (TDS) d’un ensemble de violences subies dans le cadre de leur pratique, par exemple en publiant une  Couverture liste de mauvais clients.

Les membres de l’équipe conçoivent, rédigent, éditent et distribuent ce journal à raison de trois parutions annuelles. Les contributions extérieures sont aussi les bienvenues. Le journal est offert dans près d’une trentaine endroits du centre-ville de Québec. Procurez-vous-le !

VDR Santé globale et ITSS

VDR la déciminalisation du travail du sexe

VDR des dépendants aux dépendances

VDR La police, la justice et nos droits

VDR les visages de la pauvreté

  1. Les trousses d’hygiène

Ces trousses comprennent le nécessaire de toilette pour les femmes exerçant le travail du sexe sur la rue (TSR) et qui se retrouvent en situation d’itinérance. Près de 80 (quatre-    Troussevingts) trousses sont assemblées et distribuées par les femmes impliquées au Projet L.U.N.E. annuellement. Les produits contenus dans la trousse permettent à celles qui les reçoivent d’entretenir leur hygiène corporelle tout en diminuant le risque d’infection au VIH et à l’hépatite C.

 

  1. La formation

Les participantes au Projet L.U.N.E. suivent de nombreuses formations pour parfaire leurs connaissances sur un ensemble de sujets qui les concernent, allant de l’informatique au profilage social, en passant par la comptabilité, la relation d’aide, l’intervention de crise, l’autodéfense, la réanimation cardio-respiratoire et les liens entre loi et travail du sexe.

 

  1. La réinsertion et l’emploi

Grâce à une subvention d’Emploi-Québec et dans le cadre du Projet d’initiatives du Conseil régional des partenaires du marché du travail (CRPMT), le Projet L.U.N.E. explore les besoins en termes de réinsertion socioprofessionnelle des travailleuses du sexe (TDS) ou des femmes l’ayant déjà été.

Pour ce faire, une enquête sur le terrain a été menée auprès d’elles afin de dresser un profil socioprofessionnel et d’identifier les besoins en employabilité pour une réintégration en emploi. Un centre de documentation sur les ressources disponibles en réinsertion sociale et professionnelle, spécialement conçu pour ces femmes, verra aussi le jour prochainement.

Pour avoir accès au rapport d’enquête, cliquez sur le lien suivant:

150108- Rapport enquête TDS

6. Présentations et représentations

Le comité de travail du Projet L.U.N.E. se déplace régulièrement pour parler de travail du sexe, de décriminalisation, de l’approche d’intervention par les paires, etc. Des intervenantes et des paires-aidantes se déplacent pour parler de leurs réalités.

De nombreuses actions sont aussi organisées par le comité de travail, par exemple lors du 17 décembre, pour la journée de lutte aux violences faites aux travailleuses et aux travailleurs du sexe. Suivez-nous sur Facebook pour connaître les dernières actualités Projet LUNE .